Portail sur les violences sexistes et sexuelles au travail

Le 17 mai 2018, dans le cadre de la grande cause du quinquennat du président de la République, l’égalité entre les femmes et les hommes, le Sécrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations lançait un appel à projets pour permettre de contribuer à la mobilisation des acteurs régionaux et nationaux dans la mise en œuvre d’actions concrètes et innovantes contre les violences sexistes et sexuelles au travail.

 

Projets de l’Appel à projets du Secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les Femmes et les Hommes et de la lutte contre les discriminations

 

  • Supports de la formation des référent.e.s en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail – Observatoire des violences envers les femmes – Martinique

Dans le cadre de l’appel à projet du Secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, l’Observatoire des violences envers les femmes de Martinique conduit une enquête sur les violences sexistes et sexuelles en entreprises. A l’issue de cette enquête, une formation est organisée en direction des référent.e.s en prévention des violences sexistes et sexuelles au travail.
 
           – Formation des référent.e.s VSST au travail : Que dit la loi ? – OVIFEM :

           – Formation des référent.e.s VSST au travail : Que dit la loi ? – Diaporama – OVIFEM :

 

    L’ANACT a réalisé une série de 4 webinaires d’une heure chacun environ visant à outiller les entreprises, et plus particulièrement les membres des ressources humaines, des services prévention, du CSE, les représentant-es du personnel, les référent-es harcèlement sexuel, à la prévention et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail :  « Repères pour évaluer les risques, outils de sensibilisation, pistes d’action en matière d’organisation du travail… L’Anact met à votre disposition un ensemble de ressources afin de mener une démarche de prévention des risques d’agissements sexistes, de harcèlement sexuel et des agressions sexuelles dans votre structure. »

         1) Le premier webinaire « Sexisme : un nouveau risque professionnel ? » rappelle les définitions juridiques des VSST et les obligations de l’employeurs

         2) Le deuxième : « Sexisme au travail : comment évaluer le risque et agir en amont ? » évoque la prise en compte du sexisme dans l’évaluation des risques professionnels et donne des pistes pour repérer les conditions de travail aggravant les risques d’exposition aux VSST

         3) Le troisième : « Sexisme au travail : comment sensibiliser et former ? » aborde les questions de formation aux VSST

         4) Le dernier « Sexisme au travail : comment traiter un cas ? » aborde entre autre la question de l’enquête

 

Cette application, réalisée par OPCALIA, vise à sensibiliser le grand public aux violences sexistes et sexuelles au travail.

L’application propose aux utilisateurs et utilisatrices de se mettre à la place de Julia, une consultante en qualité de vie au travail qui réalise une enquête dans une entreprise sur le thème de l’égalité femmes/hommes. À travers des animations, des chats, des vidéos interactives et des quiz, les utilisateurs et utilisatrices sont confrontés à des situations de harcèlement sexuel, d’agissements sexistes ou d’agressions sexuels.

Ce parcours est complété d’informations juridiques qui permettent à chacun-e – victime ou témoin – d’agir.

Cette application, entièrement gratuite et sans pub, est téléchargeable via les plateformes GOOGLE PLAY et APPLE STORE.

 

Ce MOOC s’est déroulé sur 5 semaines, du 14 janvier 2020 au 4 février 2020, sur la plateforme fun-mooc.fr. Il visait à sensibiliser et informer le plus grand nombre sur les violences sexuelles et sexistes au travail.

Grâce aux regards croisés d’universitaires et de professionnel.les (juristes, médecins, psychologues, inspecteurs et inspectrices du travail, représentant-es de la Police nationale et du Parquet, associations de victimes, Défenseur des droits, représentant-es du personnel, DRH, etc.), une information précise et scientifiquement reconnue est apportée.

Ce MOOC traitait des thématiques suivantes :

     1) Première semaine : L’identification des violences sexuelles et sexistes.

     2) Deuxième semaine : Le rôle de l’employeur dans la prévention et la prise en charge des violences sexuelles et sexistes.

     3) Troisième semaine : Le rôle des acteurs internes à l’entreprise dans la prévention et la prise en charge des violences sexuelles et sexistes.

     4) Quatrième semaine : Le rôle des acteurs externes à l’entreprise dans la prévention et la prise en charge des violences sexuelles et sexistes.

     5) Cinquième semaine : La réparation judiciaire.

Chaque semaine, l’apprenant-e avait accès à des vidéos d’expert.es, des supports documentaires et quiz. Un forum permettait, en outre, des échanges et faisait vivre la communauté du MOOC.

 

Ce MOOC est à destination des personnels médicaux et paramédicaux de la Fonction publique hospitalière, femmes et hommes.

Il se compose de 3 modules d’environ 15 minutes :

     1) MODULE 1 : « Des mots et des gestes »

     2) MODULE 2 : « Procédures, preuves et témoins »

     3) MODULE 3 : « Obligations de l’employeur »

Chaque module comprend :

          – Un film court animé,

          – Les explications et les conseils d’expertes,

          – Un quiz de connaissances et des ressources complémentaires

 

Le Master 2 « Méthodes d’analyse du social » de l’Université de Poitiers a mené une étude portant sur les violences sexistes et sexuelles que peuvent subir les aides à domicile dans le cadre de leur activité professionnelle. Cette étude a été conduite par des étudiant.es sous la direction d’Hélène Stevens, maîtresse de conférence en sociologie de l’Université de Poitiers. Vous trouverez en PJ les résultats de cette enquête ainsi que des préconisations pour améliorer les conditions de travail des aides à domicile et réduire leur risque d’exposition aux VSST.

 

Ressources hors appel à projets du Secrétariat d’Etat

 

 
          – 1 affiche pour rappeler la loi en matière de violences sexistes et sexuelles au travail et orienter les victimes vers les dispositifs d’aide.

          – 1 livret à l’attention de la collectivité employeuse pour aider à agir en matière de prévention et d’action contre les violences sexistes et sexuelles au travail.

          – 1 brochure à l’attention des victimes et témoins pour indiquer leurs droits et démarches.
 

 

 

  • Court-métrage de sensibilisation « Violences sexistes et sexuelles dans la sphère professionnelle – Réagir peut tout changer » – Gouvernement
     

Sur le lieu de travail, si vous êtes témoin d’une situation de violence sexiste ou sexuelle, il faut le signaler auprès de sa hiérarchie ou auprès d’une personne référente. Des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste, portant atteinte à la dignité de la personne en raison de son caractère dégradant, font l’objet d’infractions et sont passibles d’une peine.
 
 

 

  • Court-métrage de sensibilisation « Au Boulot » – Défenseur des droits
     

L’enquête publiée par le Défenseur des droits en 2014 révèle qu’une femme sur cinq a fait l’objet de harcèlement sexuel au travail mais que rares sont les femmes qui osent en parler et plus encore, engager une action pour faire valoir leurs droits. Dans ce contexte, le Défenseur des droits lance une campagne d’information qui vise à rappeler que le harcèlement sexuel, encore trop souvent banalisé, est interdit par la loi et inviter les personnes concernées à faire valoir leurs droits.Pour appuyer cette campagne le Défenseur des droits a organisé un concours de courts métrages sur le thème du harcèlement sexuel au travail. Le prix du jury revient à « Au boulot ».
 
 

 

  • Court-métrage de sensibilisation « Le harcèlement sexuel » – GRTgaz

 
Rarement ostensible, souvent insidieux, toujours condamnable et jamais consenti : restons vigilant face au harcèlement sexuel.